La jeunesse est l’avenir de notre pays

Pour nous, la question de la jeunesse dans nos quartiers n’est pas un problème, mais une richesse qu’il faut savoir exploiter.

La jeunesse garçon et fille est une question importante, primordiale et centrale dans notre quartier, car elle représente plus d’un tiers de notre population. L’enjeu pour nous est d’impliquer cette jeunesse dans des actions positives, citoyennes et innovantes à travers le sport, l’éducation, la culture, l’insertion, l’animation, etc.

Malheureusement, nous avons constaté que beaucoup de nos jeunes sont en rupture scolaire ou sans emploi. Certains d’entre eux vivent même en autarcie et sont en défiance avec les différentes institutions et diapositives leurs venant en aide.

Pour nous dans la vie, il faut être « armé » pour affronter la vie sociale, culturelle et professionnelle pour cela que l’AJAC pense beaucoup qu’un jeune diplômé, qualifié ou qui fait des études supérieures à plus de chance d’ouvrir son esprit et d’intégrer le monde social et professionnel sinon il sera condamné « enfant de quartier » à souffrir avec le chômage, les petits jobs, la précarité, la pauvreté voir à entrer dans d’autre forme d’économie et se mettre en danger (toxicomanie, violence, délinquance, voire radicalisme).

Pour nous également, il n’y a pas de fatalité. En effet, dans chaque jeune il y a un potentiel, c’est juste qu’il faut savoir leur donner ou redonner confiance en eux, leur montrer qu’ils existent et malgré les adversités de la vie que tout est possible.

L’AJAC aujourd’hui à titre expérimental, au niveau national innove en s’adaptant au temps des jeunes (de 7 à 30 ans) avec l’ouverture de son local de la République tous les jours et de 23h à 1h du matin, les week-end. En moyenne cela concerne près de 25 jeunes chaque soir. Cette opération permet de lutter contre l’oisiveté des jeunes, de prévenir certaines dérives, d’être à l’écoute des jeunes et de faire émerger un certain nombre de projet venant d’eux.

Cette action se fait en lien avec le soutien de l’Etat et de la Ville de Trélazé, la prévention spécialisée et les correspondants de nuits, cette action connaît de très bons résultats.

L’association exerce beaucoup de travail de terrain ce qui permet d’avoir une bonne pertinence d’écoute et de diagnostic des problèmes et ainsi des réponses que l’on peut apporter aux jeunes. Cependant, n’oublions pas que parmi ces jeunes il y a une bonne partie d’entre eux qui sont des filles et nos équipes connaissent de bons résultats avec l’implication des filles du quartier et au-delà dans nos actions et projets.

La citoyenneté

Le local de la République a ouvert ses portes au printemps 2016. Durant l’année 2017 il a pu pleinement prendre sa vitesse de croisière avec une fréquentation importante la semaine, les soirs et les weekends. Il s’agit d’offrir un lieu pour que les habitants du quartier du Grand Bellevue.

Accueil, échange, prévention, transmission de valeurs républicaines, écoute active sont au cœur de ce dispositif d’accueil des jeunes en fragilité sociale.