Qui ?

L’association AJAC a été créée officiellement par les jeunes des quartiers des Plaines et du Petits-Bois à Trélazé, et, ce, en 1992 avec le soutien des habitants.

L'AJAC fait partie du Conseil Citoyen du Grand Bellevue, et est représenté au :

Conseil Citoyen

Siège au Conseil Citoyen du Grand Bellevue à Trélazé

CLSPD

Comité local de sécurité et de la prévention de la délinquance

Politique de la Ville

Comité de pilotage de la Politique de la Ville Agglomération Angers-Trélazé

Jeunesse et Education

Commission Jeunesse et Éducation de la Ville de Trélazé

Membre du Conseil

Son président est membre du Conseil National des Villes

Jeunesse

Agréée jeunesse éducation populaire

L’AJAC compte à ce jour, plus de 300 adhérents dont des femmes, des hommes, des jeunes de tout horizon.

Cette association à partisane et laïque  adhère aux valeurs Républicaine et Citoyenne.

Tout cela, sans distinction de catégorie sociale, de sexe, de couleur, de religion, de philosophie, où d’âge…

Elle est ouverte à tous et à toutes.

Où ?

Dans le quartier du Grand Bellevue principalement, mais aussi sur l’ensemble des territoires de Trélazé voir même dans l’agglomération d’Angers et le département de l’Anjou.

Pourquoi ?

Depuis les années 80, le quartier du Grand Bellevue est un quartier prioritaire. Il est situé en plein cœur de la Ville de Trélazé (Ex cité minière). Ici, cohabite plus d’une vingtaine de cultures différentes. Celle-ci concentre un certain nombre de difficultés notamment en terme d’éducation, de taux de chômage important, de pauvreté, d’échec scolaire, de délinquance, de manque d’engagement citoyen, de manque de proposition culturelle, d’implication des femmes…

Beaucoup de ces habitants ne sortent pas du quartier, ce qui est dû un manque de moyen financier.

De plus, beaucoup d’entre-eux ne connaissent pas leurs droits, et n’ont pas connaissance des différents dispositifs mis en place par l’État et la Ville ainsi que d’autres acteurs.

Cependant, le quartier et la Ville recèlent une grande richesse, une énergie et un fort potentiel.

Il y a une rupture existante entre les habitants et certaines institutions qui se caractérise par :

Activité sportive

Manque de pratique sportive

Addictions diverses

Problème de toxicomanie/délinquance

Citoyenneté et Démocratie

Abandon des valeurs Citoyenne et de participation démocratique de la part des habitants

Discrimination

Discrimination territorial racial et sociale

C’est pour cela, que l’AJAC a été créée pour répondre à plusieurs besoins, elle apporte des réponses aux besoins spécifiques des habitantes du quartier avec proximité, souplesse, réactivité et pertinence.

Comment ?

L’AJAC va favoriser l’implication des habitants et, ce, par des actions, des projets innovants qui sont à la fois pertinents et efficaces. Ces derniers vont être proches de la réalité en direction :

Sport


Education


Santé


Solidarité


Femmes et Hommes


Enfance

Discrimination


Culture


Écoute, information, communication


Insertion


Transmission des valeurs Citoyenne


L’association veut faire avec les habitants et non pour. La force de l’AJAC est sa capacité à s’adapter, mobiliser, sa souplesse, sa réactivité, sa crédibilité, et sa légitimité. Elle n’est pas là pour se substituer aux autres acteurs au contraire, elle peut renforcer les actions et les dispositifs déjà existants en étant le maillon de la chaîne indispensable entre les habitants et les autres acteurs (Ex : Service de l’Etat et de la Ville, pôle emploi, mission locale, club sportif, assistant social…).

LAJAC mène des actions qui sont en complémentarité avec ceux qui existent déjà et est dans le domaine de l’innovation sociale, et favorise la démocratie participative et entrepreneuriat social.